LE PLAN DE SAUVEGARDE DES OEUVRES ET MUSÉES

Introduction

Une urgence est une situation qui requiert des mesures immédiates, alors qu’un sinistre est un événement catastrophique qui occasionne des dommages, des pertes ou des ravages importants. C’est dire que si tous les sinistres constituent des urgences, seules les urgences dont on perd la maîtrise tournent au sinistre.

On peut éviter qu’une urgence ne tourne au sinistre si l’on prend les mesures adéquates. Si l’on est préparé, on peut éviter que des dommages ne se produisent. Comme le dit John Hunter du service américain des parcs nationaux : « Lorsqu’on est bien préparé, on peut éviter qu’une urgence tourne au sinistre et le sinistre, à la tragédie ».

QU’EST-CE QUE C’EST ?

Le plan de sauvegarde et d’urgence est aux biens culturels ce que le plan ETARE est au public ! C’est la stratégie de réponse en cas de sinistre. Outil indispensable à la conservation prévisionniste, il met vos collections en sécurité face aux risques. C’est un document écrit et synthétique, strictement adapté aux ressources de votre établissement et à ses enjeux.

POURQUOI ?

Parce que le risque zéro n’existe pas ! Et que le risque résiduel est toujours bien réel ! Le caractère opérationnel et interventionniste du plan de sauvegarde et d’urgence (PSU), lui assure de :

  • pérenniser vos biens culturels et leur sécurité
  • augmenter l’efficacité de l’intervention et la rapidité du retour à la normale
  • diminuer les dommages et les coûts de restauration

OÙ ?

Il est nécessaire de le mettre en place dans tous les établissements, publics ou privés, dont la vacation est de conserver les collections pour garantir leurs accès aux générations futures : musées, archives, bibliothèques, monuments historiques et fondations.

COMMENT ?

En tenant compte des enjeux, des besoins, des moyens matériels, économiques et humains de votre établissement. C’est un document « 3 en 1 ». C’est 1 document en 3 plans : le plan de prévention, le plan de sauvegarde et le plan de rétablissement. C’est 1 document qui répond à 3 temps : avant, pendant et après le sinistre. Tous doivent être impérativement rédigés en amont.

QUAND ?

Il doit être planifié ! N’attendez pas ! Il est pluridisciplinaire. Si vous le placez au cœur de vos priorités vous répondrez à travers lui à des obligations sur la sécurité des personnes et des biens. Il peut être mis en œuvre dans le cadre du chantier des collections. Le plan de prévention des collections constitue son socle. Le plan de sauvegarde et d’urgence est mis à jour régulièrement et fait l’objet d’un exercice annuel. Il peut être révisé à l’occasion d’expositions temporaires, de nouvelles acquisitions, d’aménagements du bâtiment et bien entendu suite à un sinistre.

QUI ?

L’ensemble du personnel de votre établissement est concerné. Chacun a un rôle à jouer ! Le plan de sauvegarde et d’urgence est transversal. Il relève de la responsabilité de votre Chef d’établissement. Il désigne un Responsable du plan qui s’assure de sa mise à jour et de sa fonctionnalité. L’adhésion des sapeurs-pompiers au projet et leur appui est indispensable. L’intervention d’un tiers qualifié pour vous accompagner et vous conseiller dans cette entreprise garantit sa concrétisation.

POUR QUI ?

Le plan de prévention concerne, dans leur travail au quotidien, tous les professionnels présents dans votre établissement patrimonial. Le plan d’urgence est à destination des forces du secours (les sapeurs-pompiers, la police / la gendarmerie) et du Responsable qui va les accueillir, in situ, lors du sinistre. Le plan de rétablissement est indispensable à tous les professionnels de votre établissement culturel dans la phase de la continuité d’activité et du retour à la normale.

Résultat de recherche d'images pour "plan sauvegarde des oeuvres"
Résultat de recherche d'images pour "plan sauvegarde des oeuvres"
Résultat de recherche d'images pour "plan sauvegarde des oeuvres"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.