Archives par mot-clé : Plan sauvegarde des oeuvres

Les essais de nos protections anti feu et impermeable au Musée de Nermours

Des essais tres concluants ,

Les essais de nos protections anti feu et impermeable au Musée de Nermours ,merci à la LC2R / Laboratoire de Conservation, Restauration et Recherches, Jacques Rebiere et au Musée de Nemours pour leur confiance .#protechsentinel#PSBC#plansauvegardedesbiensculturels

MISE EN PLACE DES PROTECTIONS

Accompagnement du musée de la Préhistoire d’île de France (Nemours) à la conception de son plan de sauvegarde des biens culturels. Installation de bâches ignifugees et réunion des acteurs patrimoine /sûreté/sécurité. Laboratoire de Conservation Restauration et Recherches de Draguignan
Accompagnement du musée de la Préhistoire d’île de France (Nemours) à la conception de son plan de sauvegarde des biens culturels. Installation de bâches ignifugees et réunion des acteurs patrimoine /sûreté/sécurité. Laboratoire de Conservation Restauration et Recherches de Draguignan
Accompagnement du musée de la Préhistoire d’île de France (Nemours) à la conception de son plan de sauvegarde des biens culturels. Installation de bâches ignifugees et réunion des acteurs patrimoine /sûreté/sécurité. Laboratoire de Conservation Restauration et Recherches de Draguignan
Accompagnement du musée de la Préhistoire d’île de France (Nemours) à la conception de son plan de sauvegarde des biens culturels. Installation de bâches ignifugees et réunion des acteurs patrimoine /sûreté/sécurité. Laboratoire de Conservation Restauration et Recherches de Draguignan
Accompagnement du musée de la Préhistoire d’île de France (Nemours) à la conception de son plan de sauvegarde des biens culturels. Installation de bâches ignifugees et réunion des acteurs patrimoine /sûreté/sécurité. Laboratoire de Conservation Restauration et Recherches de Draguignan
Accompagnement du musée de la Préhistoire d’île de France (Nemours) à la conception de son plan de sauvegarde des biens culturels. Installation de bâches ignifugees et réunion des acteurs patrimoine /sûreté/sécurité. Laboratoire de Conservation Restauration et Recherches de Draguignan

https://protech-sentinel.com/

PRESENTATION DE PROTECH-SENTINEL

Qui sommes nous ,

Quelles utilisations de nos Produits ?

Protection des oeuvres d’art
dans le cadre du plan de sauvegarde des biens culturels

Protection de tableau

Protection de statue

Protection de vitrine

Caractéristiques Techniques

Performances

Pour renseignement

Bruno Saudemont Tel 0625702201

prevsecurite62@gmail.com

couverture et protection des oeuvres

Au cours de ces dernières années, les risques d’inondations ont menacés  plusieurs musées et de nombreux incendies ont touché des monuments tel que Notre-Dame de Paris (2019), la cathédrale de Nantes (2020) et plusieurs églises à travers la France. 

Comment prévenir ces risques ? Que prioriser ? Comment agir et par quelles techniques ? LC2R et Prev Sécurité 62  vous propose une série d’articles sur le thème de la protection des oeuvres et du patrimoine

Des précédents et une prise de conscience…

Les œuvres sont le témoignage du passage de l’homme sur Terre. Elles revêtent plusieurs formes : sculptures, gravures, fresques, témoignage d’écriture, peintures ou même objets d’art. 

Impossible à dénombrer de par leur multitude, elles sont pourtant le fruit de notre existence et se doivent d’être protégées. Nous pouvons les retrouver partout, aussi bien dans le domaine privé que public, notamment dans les lieux de recensement, plus communément, les musées.

Le plus vieux musée est celui du Capitole de Rome, en Italie. Cependant, le premier musée ouvert au public date de 1671 en Suisse, le Kunstmuseum (musée d’art en allemand) situé à la frontière franco-germano suisse. Dès lors, une émergence se crée dans toute l’Europe, en grande partie durant le XVIIIème siècle. Aujourd’hui, nous dénombrons près de cent mille musées dans le monde dont plus de mille deux cents en France.

Tous ces bâtiments sont classés en ERP de type « Y ». Pour l’exploitant, le principal risque dans ces édifices, reste celui lié au public en cas d’événement majeur. Cependant, un second risque demeure, celui de la perte de leurs trésors, souvent uniques, authentiques, rares et parfois seule trace d’une période de l’Histoire.

C’est exactement ce qu’a subi le musée national du Brésil le 02 septembre 2018. L’incendie qui a ravagé le Palais de Saint-Christophe, qui accueillait le musée, a eu des conséquences désastreuses. Fort heureusement, aucune victime n’a été déplorée. Pour autant, des collections complètes ont disparu, notamment des registres et des références ethnologiques et archéologiques de tous les groupes ethniques du Brésil depuis le XVIème siècle. C’est l’histoire de tout un peuple qui a été réduite en cendres. Cet événement tragique sera le déclencheur d’un nouveau procédé qui va se répandre dans la quasi-totalité des musées du monde.

Pourtant, ce n’est pas le premier incendie qui est à déplorer dans un musée ou un édifice renfermant des œuvres d’art. Citons par exemple :

La majorité d’entre eux ont été provoqués par une origine liée à un chantier de travaux. Triste ironie donc, que la cause soit liée à l’embellissement, la mise en conformité ou la restauration de ces bâtiments.

A la suite de l’incendie du musée national du Brésil et la perte de nombreuses collections d’œuvres d’art, l’UNESCO a mis un point d’honneur à développer une pratique d’anticipation et de préparation à la sauvegarde des trésors de l’humanité.

Cette prise de conscience collective a permis au sein du monde culturel l’émergence de processus visant à améliorer la protection et la sauvegarde des œuvres. 

Prévenir et agir…

La protection et la sauvegarde des œuvres est une discipline récente, en plein essor. Elle recherche la performance et l’amélioration continue dans le futur. 

La mise en place d’un PSO (Plan de Sauvegarde des Œuvres) est une étude longue et fastidieuse qui s’opère en collaboration avec le chef d’établissement, le conservateur principal, le service de sécurité incendie (le cas échéant) et les sapeurs-pompiers. Plusieurs étapes permettent ainsi de recenser, de catégoriser, de protéger ou d’évacuer.

Recenser

En premier lieu, cette phase consiste pour le chef d’établissement, aidé de son conservateur, de recenser l’ensemble des œuvres d’art présentes sur le site. Cela comprend tableaux, sculptures, objets d’arts, etc. Les fresques qui peuvent être aux plafonds seront également prises en compte, mais aussi les bas-reliefs sur les façades, sans omettre la bâtisse ou partie du bâtiment s’ils sont classés (patrimoine historique ou de l’UNESCO). Le recensement des réserves revêt une importance toute aussi capitale car  souvent nombreuses, elles peuvent s’avérer plus importantes que l’ensemble des œuvres exposées.

Catégoriser

Ensuite, il s’agit de déterminer un ordre de priorité. Cette phase semble être la plus délicate. Au même titre qu’un médecin sur une situation avec de nombreuses victimes qui catégorise les urgences absolues et les urgences relatives, le conservateur doit choisir quelles œuvres seront sauvées en priorité ! Les critères prépondérants seront leur rareté, leur artiste, la qualité artistique ou encore le sujet qu’elles évoquent. Bien souvent l’œuvre parle d’elle-même.

Cette priorisation peut s’avérer être un vrai dilemme. En fonction de chacune d’entre-elles, il sera fait le choix de son évacuation ou de sa protection. Certaines œuvres, de par leur taille, leur poids ou leur fragilité sont tout simplement « indéplaçables » dans le cadre d’une opération urgente.

Protéger et/ou évacuer

Lorsque ces deux étapes sont terminées, des plans sont réalisés afin de reporter l’emplacement exact des œuvres à évacuer et/ou à protéger. Ces derniers seront mis à disposition des services de secours en cas d’intervention.

Vient ensuite l’élaboration d’un dossier synthétique, également destiné aux services de secours, comprenant une fiche par œuvre avec, a minima, un descriptif sommaire, une photo et sa localisation.

Dans le cadre des évacuations, il faudra déterminer un premier acheminement vers un lieu de stockage d’urgence dans les dépendances immédiates de l’établissement et en prévoir la surveillance par les agents du musée ou les forces de l’ordre. Il s’agira alors d’une « petite noria ».

Si les conditions le nécessitent, une « grande noria » sera mise en place (ce fut le cas pour l’incendie de NDDP). Il faudra alors aménager un système de pointage et de recensement des œuvres à leur sortie du site, à leur embarquement dans les véhicules de transport et à leur réception dans un second lieu de stockage (départ – transit – arrivée).

Ce nouveau lieu de repli, sécurisé, où seront entreposées les œuvres évacuées devra répondre à des critères impératifs de conservation et se situer dans une zone non soumise aux risques naturels comme les inondations. 

Une fois seulement toutes ces étapes préparées, il s’agira alors de quantifier l’ensemble du matériel adapté et nécessaire à la protection, l’évacuation (petite noria) et au déplacement (grande noria). 

Ma couverture et protection des oeuvres Protech-Sentinel présenté par Jacques Rebiere qui est directeur, à LC2R / Laboratoire de Conservation, Restauration et Recherches , en mission d’appui du CNDRS, aux Comores .#protechsentinel#PSO#PSBC

Poursuite de la mission d’appui du CNDRS en coopération avec le Laboratoire de Conservation Restauration et Recherches de Draguignan. Plan de Sauvegarde des biens culturels et conservation des archives

Inventaire du patrimoine français ravagé par les flammes ces vingt-cinq dernières années

PATRIMOINE – L’hôtel Lambert à Paris, l’hôtel de Ville de La Rochelle, le Parlement de Bretagne à Rennes… Avant la cathédrale Notre-Dame de Paris, dévastée lundi 15 avril par un gigantesque incendie, plusieurs bâtiments historiques ont été endommagés par les flammes au cours des 25 dernières années en France.Par Mickael Naulin AFP agence

https://www.lefigaro.fr/culture/inventaire-du-patrimoine-francais-ravage-par-les-flammes-ces-vingt-cinq-dernieres-annees-20190416

HOUSSES ET COUVERTURES IGNIFUGÉES POUR LES OEUVRES ET BIENS CULTURELS

Prev Securite 62 et Protech Sentinel vous propose un accompagnement technique dans l’étude et la mise au point de confections (de housses, couvertures et pochettes anti feu ,anti acide et surtout aussi impermeable à l eau ), en adaptant nos solutions à chaque spécificité. Nous réalisons la confection de vos housses de protection anti feu pour oeuvres (tableaux, vitrines, armoires …

COUVERTURE /HOUSSE/POCHETTE ANTIFEU POUR LA PROTECTION DES OEUVRES D’ART

Prev Securite 62 et Protech Sentinel vous propose un accompagnement technique dans l’étude et la mise au point de confections (de housses, couvertures et pochettes anti feu ,anti acide et surtout aussi impermeable à l eau ), en adaptant nos solutions à chaque spécificité. Nous réalisons la confection de vos housses de protection anti feu pour oeuvres (tableaux, vitrines, armoires …)

PROTECH-SENTINEL
PROTECH-SENTINEL
POUR LES OEUVRES NE POUVANT PAS ETRE EVACUE EN CAS DE SINISTRE
NOUS AVONS DES SOLUTIONS
COUVERTURE /HOUSSE/POCHETTE ANTIFEU POUR LA PROTECTION DES OEUVRES D’ART Destinée à la protection des oeuvres d’art. Elle n’aggrave pas les dégâts comme l’eau extinction polluée et la poudre chimique des extincteurs. L’utilisation de notre produit en fibre de verre siliconée protège les oeuvres d’art et permet de ralentir la propagation d’un feu avant qu’il n’engendre des dommages majeurs ou des blessures graves. Caractéristiques : Matériau : Tissu antifeu, enduit siliconé gris 515 gr/m² m0 Ruban agrippant sur le périmètre Dimension : Voir les options Livré dans un étui plastique rigide Réutilisable Nos pochettes peuvent être doublées par un feutre résistant 1300°C

NOUS PROPOSONS AUSSI DES RIDEAUX ANTI PROPAGATION DE FUMEE POUR RETARDER LA PROPAGATION DU FEU ET DES FUMEES AU SEIN DE VOTRE MUSEE

COUVERTURE DE PROTECTION

couverture de protection antifeu

pochette antifeu
pochette antifeu
pochette antifeu

POUR TOUT RENSEIGNEMENT
PREV SECURITE 62
prevsecurite62@gmail.com
Tel :06 25 70 22 01

Incendie à la cathédrale de Saint-Omer: un exercice de grande manœuvre s’est déroulé ce matin

C’est la première fois qu’une telle opération d’envergure est menée à Saint-Omer. Un scénario a été bien préparé pour tester les dispositifs de secours en cas d’incendie à la cathédrale Notre-Dame. Un test en situation réelle, qui a commencé vers 10 heures et s’est conclu vers midi.

Et nos couvertures ont été utilisé

https://www.facebook.com/DeltaFMofficiel/videos/596191287891485/?t=5

EXERCICE PLAN SAUVEGARDE DES OEUVRES PSBC

LE 05/12/2019

EXERCICE INCENDIE AU MUSSE SANDELIN A SAINT OMER

Fausse alerte, seulement un brouillard artificiel provoqué pour une intervention des Sapeurs Pompiers 👩🏻‍🚒🚒 et un exercice d’évacuation en conditions réelles, afin de sensibiliser le personnel et les éventuels visiteurs à une réalité qui pourrait se produire.

couverture Protech Sentinel MA COUVERTURE ANTI FEU et IMPERMEABLE

SOUTENEZ NOTRE PROJET PSO18

J’ai besoin de vous les z’Amis ! ouvrez le lien AVIVA et Votez votez likez et partager ! Pour ce nouveau projet que Gaëtan Fontaine Réseautage porte avec une équipe de professionnels En faveur du soutien que nous pouvons apporter aux biens culturels et du patrimoine et à sa protection.
Cliquez sur le lien suivant et votez :
http://bit.ly/2JnAFyg

Qui sont PSO 18?

PSO18.fr est le projet d’un partenariat de 4 structures 
Gaëtan Fontaine Réseautage Influ-Anse,Amaury Desbas et -PIERRE VAILLANCOURT ( une petite structure Québécoise chargée du site internet du PSO ET Prev Sécurité 62 Bruno Saudemont

NOTRE PROJET

Un outil technique, opérationnel permettant la prise de décision adapté pour les responsables de la sécurité des bibliothèques et musées, afin d’opter pour la meilleure prise de décision.

Ce produit est destiné au départ pour les bibliothèques,  musées pour établissement d’un plan d’urgence en cas de catastrophe ou de sinistre, il sera par la suite adapté aux entreprises et autres administrations.

Cet outil répond aux différentes préocupations préparatoires, facilite l’encadrement des décisions opérationnelles dans un ensemble de problématiques techniques permettant du coup, pour une personne donnée, d’opter pour la meilleure prise de décision.

Elle est utile de bénéficier d’outils « simples » permettant de vérifier et d’analyser rapidement les informations afin de pouvoir prendre la décision à priori la plus adaptée à un instant donné et ce, sans nécessairement avoir des connaissances poussées.

Les outils développés seront une application en ligne ainsi que des accès ‘intranet’ ce qui permettra l’accès rapidement aux informations sensibles afin de favoriser la prise de décision. Les produits proposés dans le cadre de la validation des mises en œuvre pour la protection des œuvres seront adaptés aux réalités de chaque musée ou environnement où sont exposés les œuvres.

Cette outil, répertorira toute les informations en 3D des pièces, les organes de sécurité, les organes techniques des bâtiments, et surtout les œuvres qui seront à évacuer.

Cet outil va reprendre les plans « Etares », « POI », plans d’urgences et comme pour les musées le plan de sauvegarde des œuvres.

Cette outil sera mis à disposition aux services de secours ; mais aussi aux personnels de l’établissement avec un code d’accès par rapport a leurs compétences et droits d’accès   .

Outil sera interactif et adaptable ou complémentaire aux outils embarqués 

NOTRE SITE INTERNET

http://pso18.fr/



plan sauvegarde des biens culturels

SAINT-OMER PREV’SÉCURITÉ 62 RÉVOLUTIONNE LA PROTECTION DES ŒUVRES AVEC SA COUVERTURE ANTI-FEU

AU CŒUR DES ENTREPRISES. À la tête de Prev’Sécurité 62, Bruno Saudemont, par ailleurs pompier volontaire à Saint-Omer, a mis au point une couverture anti-feu pour laquelle il s’est associé avec Apronor.

Marion Clauzel | 22/04/2019 Voix du Nord

La couverture anti-feu permet de venir rapidement à bout d’un incendie de voiture.

1

Des extincteurs à la couverture anti-feu

Au départ, Bruno Saudemont, pompier volontaire, est spécialisé dans les extincteurs. Il les installe et les entretient via sa société prestataire de services dans le domaine de la sécurité incendie, Prév’Sécurité 62, une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL). Il a aussi mis au point une couverture anti-feu, désormais commercialisée. C’est la société Apronor près de Rouen qui la fabrique. Pour ce projet, Bruno Saudemont s’est associé avec Apronor. La marque Protech Sentinel a été déposée . La couverture anti-feu peut servir à protéger des flammes des œuvres non transportables, quand elle vient recouvrir une statue ou un tableau. Elle peut aussi permettre d’étouffer rapidement un incendie de voiture ou un feu de poubelle, sans avoir recours à l’arrosage. « Cette couverture à base de fibre de roche est imperméable à l’eau, lavable et recyclable », précise Bruno Saudemont.

2

Des plans de sauvegarde des œuvres

Depuis 2018, la couverture anti-feu mise au point par l’Audomarois Bruno Saudemont. Il essaie aussi de convaincre les musées et les bibliothèques de sauvegarder leurs œuvres, en adoptant des plans de sauvegarde des œuvres (PSO). Ce type de plan permet aux secours d’évacuer et de sauvegarder les œuvres présentes dans un établissement ou un monument selon un périmètre établi, en cas d’incendie. La cathédrale Notre-Dame de Paris, victime des flammes, lundi soir, bénéficiait d’un PSO. C’est aussi le cas du musée Sandelin à Saint-Omer qui a été l’un des premiers clients de Bruno Saudemont.

Bruno Saudemont et Gaëtan Fontaine, une pochette anti-feu à la main.
Bruno Saudemont et Gaëtan Fontaine, une pochette anti-feu à la main.

3

Pour quels clients ?

Outre le musée Sandelin et son PSO, les clients de Bruno Saudemont sont très variés. Il a équipé en couvertures anti-feu le Château de Grignan ou encore un musée à Châlons-en-Champagne. Parmi ses clients, figurent aussi des privés qui veulent protéger des tableaux chez eux. Prev’Sécurité est contactée par Internet pour des demandes de devis. Reste que pour les couvertures, comme pour les PSO, c’est souvent le budget qui coince.

http://www.prevsecurite62.fr

http://www.lavoixdunord.fr/node/571252/paywall?fbclid=IwAR22yfFx8cw5iDkfhLpaThuh3_cdBfhpokRZSYEDNscT5ktlsMLzfHGwIf4

LA VOIX DU NORD DE SAINT OMER PREV SÉCURITÉ 62

AU CŒUR DES ENTREPRISES

A LA TETE DE PREV SÉCURITÉ 62 ,BRUNO SAUDEMONT ,PAR AILLEURS POMPIER VOLONTAIRE A SAINT OMER A MIS AU POINT UNE COUVERTURE ANTI FEU POUR LAQUELLE IL S EST ASSOCIE AVEC BAPTISTE BIOCHE DE LA SOCIÉTÉ APRONOR.

LA VOIX DU NORD DE SAINT OMER


FEUX DE VOITURE