Archives par mot-clé : incendie

Les risques d’incendie à bord des bateaux

Si les incendies restent relativement rares à bord des bateaux de plaisance, ils peuvent se propager rapidement et faire courir des risques mortels

Contrairement aux navires de commerce, les normes anti-incendie relatives à la construction des bateaux de plaisance sont très peu exigeantes et dépendent essentiellement des constructeurs.

Un défaut sans doute lié à la nature des matériaux de construction : la résine polyester, ce dérivé de pétrole hautement inflammable, est largement majoritaire dans l’architecture des voiliers modernes. Devant cet état de fait, la principale marge de manoeuvre des plaisanciers pour lutter contre les incendies reste la prévention. Nous vous proposons un petit tour des principales causes de feu sur les navires, des moyens de les prévenir… et de les éteindre.

Tout d’abord, rappelons quelques notions de base peut être oubliées sur les bancs de l’école.

Pour démarrer, un feu nécessite trois éléments :

1-une source de chaleur : flamme, étincelle, surchauffe du moteur, etc.

2-un combustible : les matières qui composent nos bateaux sont souvent de très bons conducteurs de feu : résines composites, bois, voire certains métaux comme l’aluminium dont le point de fusion si situe à seulement 660°C.

3-un comburant : en général l’oxygène de l’air

Si l’on supprime un de ces trois paramètres, l’incendie ne peut pas avoir lieu.

Principales causes d’incendie à bord des bateaux de plaisance

Feu dans la cale moteur

Un grand classique, pas si rare qu’on pourrait le penser. Ce type de feu peut être causé par une fuite d’huile et de gazoil associée à une surchauffe du moteur ou un court-circuit électrique.

En prévention

-s’assurer de la bonne ventilation de la cale moteur au moment de le démarrer, que ce soit par un extracteur électrique ou par une ventilation naturelle

-vérifier l’étanchéité du moteur

-s’assurer que le moteur refroidit correctement (la vanne de refroidissement eau de mer est ouverte, le moteur crache bien de l’eau à l’échappement vérification du niveau de liquide de refroidissement)

-surveiller la température moteur pendant son fonctionnement

-ne pas dépasser le niveau d’huile maximum

-vérifier le bon état du circuit électrique et des fusibles

-ne pas sur-solliciter le démarreur

En cas d’incendie

Ne surtout pas ouvrir la cale moteur pour éviter d’alimenter le feu par apport d’oxygène supplémentaire.

Ouvrir le bouchon d’accès prévu pour l’extincteur entre les marches de la descente (l’escalier du bateau) et vider l’extincteur par cet orifice. Utiliser au besoin les autres extincteurs disponibles pour venir à bout de l’incendie.

Si le feu ne s’éteint pas malgré ces mesures, évacuer le bateau au plus vite.

Feux de cuisine

Les feux de cuisine sont généralement dûs à l’inflammation de graisses ou huile en contact avec les brûleurs de la gazinière. On les appelle des « feux gras ».

En prévention

-ne pas surdoser les quantités d’huile ou de matières grasses pour la cuisson des aliments

-couvrir les casseroles pour éviter tout risque de projection d’huile ou de matière grasse

-sécuriser les casseroles par les fers de fixation adaptables sur les gazinière des bateaux

-déverrouiller le cardan de la gazinière pour prévenir le renversements des liquides en navigation

En cas d’incendie

-ne jamais utiliser un extincteur à eau sur un feu de cuisine, sous peine de le propager partout dans le bateau par projection de matières grasses enflammées.

-utiliser une couverture anti-feu règlementaire pour étouffer l’incendie.

Feux d’origine électrique

Les courts-circuits représentent une cause d’incendie non négligeable à bord des bateaux.

Ils sont provoqués par une mauvaise isolation des câbles, des fusibles absents, défectueux ou inadaptés à l’ampérage demandé.

En prévention

-vérifier le bon état des câbles et la conformité du circuit électrique avec l’utilisation qui en est faite.

-s’assurer que les fusibles sont placés aux bons endroits, qu’ils soient opérationnels et adaptés à l’ampérage des appareils du bord

-éviter de trop « tirer » sur certains circuits très gourmands en énergie comme le guindeau où le propulseur d’étrave. Si un fusible de guindeau saute, mieux vaut remonter l’ancre à la main plutôt que de risquer une surchauffe des câbles susceptible de provoquer un départ de feu.

En cas d’incendie

-utiliser les extincteurs du bord

-fermer les coupe-circuits

Feu propagé à une coque ou à un pont en résine

La résine polyester avec laquelle sont fabriqués la plupart des bateaux de plaisance est un excellent combustible.  Un feu sur ce type de matériau va donc se propager très rapidement tout en produisant des fumées extrêmement toxiques.

En prévention

-veiller au maintien en bon état des équipements susceptibles de provoquer des départs de feu et à leur bonne utilisation (circuit électrique, circuit et stockage de gaz, bonne ventilation du moteur, etc. )

En cas d’incendie

-agir le plus vite possible pour éteindre l’incendie au moyen des extincteurs du bord

-si le feu ne s’éteint pas, évacuer le bateau immédiatement

-en cas d’évacuation, s’assurer que le radeau de survie ou l’annexe soit placé au vent du bateau pour éviter toute intoxication par inhalation des fumées de résine brûlée.

Les combustibles inflammables

Le gaz

De par son caractère très inflammable, le gaz au même titre que l’essence doit toujours être stocké à l’extérieur du bateau dans des coffres bien ventilés. Le butane (comme le propane) étant plus lourd que l’air, il peut également stagner dans les fonds du bateau. Ces caractéristiques imposent une surveillance exigeante de l’ensemble du circuit.

En prévention

-stocker les bouteilles de gaz dans des coffres extérieurs équipés de trous dans leur partie basse  pour ventiler les fuites éventuelles

Veiller au bon fonctionnement des divers composants du circuit  de gaz:

-absence de corrosion sur le détendeur de la bouteille

-bon état du circuit rigide

-étanchéité des raccords

-absence de corrosion sur les colliers de serrage

-vérifier que les flexibles sont en bon état, non périmés (la date de péremption figure sur les tuyaux de gaz) et ne subissent pas de contraintes mécaniques excessives (pliages, frottements, torsions etc.)

-vérifier le fonctionnement des vannes et l’absence de fuites au verrouillage

-s’assurer régulièrement que les fonds du bateau soient vides et propres :le gaz étant plus lourd que l’air, il peut descendre et stagner dans les fonds du bateau et cohabite assez mal avec les pompes de cale électriques susceptibles de provoquer une étincelle…

En cas d’incendie

Si le bateau n’a pas déjà explosé…

-éteindre le feu avec les extincteurs du bord.

-couper  au plus vite l’alimentation du gaz

L’essence

Tout comme le gaz, le caractère hautement inflammable de l’essence oblige les plaisanciers à le stocker à l’extérieur du bateau, dans des coffres bien ventilés. L’usage d’essence sur les moteurs in-board est interdit depuis plusieurs décennies.

En prévention

-stocker l’essence dans des bidons étanches et adaptés, le tout placé dans des coffres extérieurs et bien ventilés

-éviter toute source d’étincelle ou de flamme à proximité des bidons

-nettoyer les flaques ou fuites éventuelles lors des manipulations

En cas d’incendie

-utiliser les extincteurs du bord

-si le feu ne s’éteint pas, évacuer le bateau au plus vite et aller se placer au vent de l’incendie pour éviter une intoxication par inhalation de fumées toxiques

La réglementation

A bord des bateaux disposant d’un marquage « CE »  (bateaux construits après 1998 et d’une longueur inférieure ou égale à 24 m) , la liste des moyens de lutte anti-incendie est définie par le constructeur, conformément à la nouvelle Division 240 (1er mai 2015) relative à l’armement des navires de plaisance. Cette liste est consultable dans le manuel du propriétaire du bateau.

Pour les bateaux ne disposant pas d’un marquage « CE », la liste des moyens de lutte contre l’incendie est définie par la Division 245 depuis le 1er mai 2015.

A titre indicatif, les moyens de lutte contre l’incendie à bord des bateaux de plaisance de longueur inférieure ou égale à 24 mètres sont généralement détaillés de la façon suivante:

-1 extincteur de type 34 B placé à moins d’1 mètre de la cale moteur

-1 extincteur placé à moins de 5 mètres de chaque cabine

-1 couverture anti-feu pour lutter contre les feux de cuisine


Classes de feu et types d’extincteurs

Les extincteurs peuvent être adaptés à un ou plusieurs types de feux. La législation distingue 5 classes de feux :

Classe A : feux de solide

Classe B : feux de liquide ou de solide liquéfiable

Classe C : feux de gaz

Classe D : feux de métaux

Classe F : feux d’auxiliaires de cuisson

La majorité des extincteurs imposés par les constructeurs de bateaux de plaisance sont polyvalents et couvrent les feux de classe A, B et C.

Nota bene : un extincteur contenant 1 kg de poudre se vide en moins de 10 secondes. Pour plus de sécurité, il peut être utile d’acheter des extincteurs de capacité supérieure à celle recommandée par le fabricant.

PROTECTION DES OEUVRES ET BIENS CULTURELS EN CAS DE SINISTRE

SERVICES

Sur site ou en atelier dans les locaux, l équipe technique de Protec Sentinel propose des services sur-mesure pour l’ignifugation de vos Oeuvres et Biens Culturels , la confection d’équipements de protection spécifiques

Protec Sentinel formule et fabrique des produits ignifuges, des protections ignifugées et confectionne des housses ou bâches ignifugées. On répond à tout vos besoins spécifiques en matière de protection passive contre l’incendie.Musées etc

QU’EST CE QUE LE FEU ?

Le feu est la production d’une flamme et la dégradation visible d’un corps par une réaction chimique d’oxydo-réduction exothermique appelée combustion. De manière générale, le terme « feu » désigne souvent un phénomène produisant de la lumière et de la chaleur, qu’il provienne d’une combustion ou non.

LE RISQUE INCENDIE

Le risque incendie est partout! Tout matériau combustible est susceptible de propager un incendie. Pour éviter qu’il se propage, et retarder  le temps d’inflammation, il existe plusieurs techniques d’ignifugation. A défaut, des matériaux spécifiquement ignifugés à la fabrication peuvent aussi être utilisés pour limiter le risque incendie.

QUELS SONT LES MATÉRIAUX CONCERNÉS ?

Tous les matériaux sont affectés par le feu. Les matériaux combustibles (à base de matrices végétale ou animale – toutes organiques)  brûlent et propage alors l’incendie. Ils perdent aussi leurs caractéristiques physiques durant cette dégradation. Il est possible d’améliorer à la fois la réaction et la résistance au feu dans certains cas. Modifier le comportement au feu peut se faire à sa production, à la suite de sa production ou même une fois en situation.

Les matériaux incombustibles sont eux aussi affectés par la perte de leurs caractéristiques physiques, en particulier leur résistance mécanique qui peut chuter dramatiquement (comme le fluage de métaux provoquant l’effondrement). Dans ces cas de figures des protections externes sont possibles pour fortement changer le comportement au feu des métaux ou du béton.

QU’EST CE QUE LA PROTECTION PASSIVE ?

Alors que la protection active est principalement curative, visant à secourir les victimes et à éteindre un feu aussi vite que possible après sa détection, la protection passive contre l’incendie dans les bâtiments est essentiellement préventive. Elle représente l’ensemble des mesures constructives permettant à un ouvrage ou une partie d’ouvrage de résister à un incendie pendant un temps prédéterminé fixé par la réglementation de construction en vigueur pour le type de bâtiment concerné et à limiter son apparition et sa  propagation afin de permettre l’évacuation.

DANS QUELS SECTEURS D’ACTIVITÉ ?

La protection passive contre l’incendie se retrouve principalement dans les secteurs de la construction (Habitations Collectives, Etablissements Recevant du Public, des Travailleurs, etc.), les transports maritimesferroviairesaériens et routiers, l’industrie (emballagesconfinements, etc.) et l’aménagement (mobilierdécor de spectacles, salons, etc.)

LA PROTECTION DES PERSONNES

Le but principal de la protection passive contre l’incendie est la protection des personnes afin de permettre leur évacuation: limiter l’ignition et la propagation des flammes, mais aussi réduire les risques liés aux fumées aussi bien terme d’opacité que de toxicité.

#PSBC#Plansauvegardedesbiensculturels#PSO#PlandesauvegardedesbiensculturelMinistèredelaCulture
#MinisteredelaCulture
#Incendiemusée
#Musées
#Patrimoine
#Culture
#protectiondesbiens
#Oeuvres
#Protectionsdesoeuvres
#Plandeprotectiondesoeuvres
#Moyensdeprotectionsdesoeuvres

couverture et protection des oeuvres

La préservation du patrimoine culturel est essentielle. Aussi la réalisation d’un plan de prévention des risques et de sauvegarde des biens constitue une priorité. Au travers la fabrication de housses et de bâches anti feu et chaleur ,

Au cours de ces dernières années, les risques d’inondations ont menacés  plusieurs musées et de nombreux incendies ont touché des monuments tel que Notre-Dame de Paris (2019), la cathédrale de Nantes (2020) et plusieurs églises à travers la France. 

Comment prévenir ces risques ? Que prioriser ? Comment agir et par quelles techniques ? LC2R et Prev Sécurité 62  vous propose une série d’articles sur le thème de la protection des oeuvres et du patrimoine

Des précédents et une prise de conscience…

Les œuvres sont le témoignage du passage de l’homme sur Terre. Elles revêtent plusieurs formes : sculptures, gravures, fresques, témoignage d’écriture, peintures ou même objets d’art. 

Impossible à dénombrer de par leur multitude, elles sont pourtant le fruit de notre existence et se doivent d’être protégées. Nous pouvons les retrouver partout, aussi bien dans le domaine privé que public, notamment dans les lieux de recensement, plus communément, les musées.

Le plus vieux musée est celui du Capitole de Rome, en Italie. Cependant, le premier musée ouvert au public date de 1671 en Suisse, le Kunstmuseum (musée d’art en allemand) situé à la frontière franco-germano suisse. Dès lors, une émergence se crée dans toute l’Europe, en grande partie durant le XVIIIème siècle. Aujourd’hui, nous dénombrons près de cent mille musées dans le monde dont plus de mille deux cents en France.

Tous ces bâtiments sont classés en ERP de type « Y ». Pour l’exploitant, le principal risque dans ces édifices, reste celui lié au public en cas d’événement majeur. Cependant, un second risque demeure, celui de la perte de leurs trésors, souvent uniques, authentiques, rares et parfois seule trace d’une période de l’Histoire.

C’est exactement ce qu’a subi le musée national du Brésil le 02 septembre 2018. L’incendie qui a ravagé le Palais de Saint-Christophe, qui accueillait le musée, a eu des conséquences désastreuses. Fort heureusement, aucune victime n’a été déplorée. Pour autant, des collections complètes ont disparu, notamment des registres et des références ethnologiques et archéologiques de tous les groupes ethniques du Brésil depuis le XVIème siècle. C’est l’histoire de tout un peuple qui a été réduite en cendres. Cet événement tragique sera le déclencheur d’un nouveau procédé qui va se répandre dans la quasi-totalité des musées du monde.

Pourtant, ce n’est pas le premier incendie qui est à déplorer dans un musée ou un édifice renfermant des œuvres d’art. Citons par exemple :

La majorité d’entre eux ont été provoqués par une origine liée à un chantier de travaux. Triste ironie donc, que la cause soit liée à l’embellissement, la mise en conformité ou la restauration de ces bâtiments.

A la suite de l’incendie du musée national du Brésil et la perte de nombreuses collections d’œuvres d’art, l’UNESCO a mis un point d’honneur à développer une pratique d’anticipation et de préparation à la sauvegarde des trésors de l’humanité.

Cette prise de conscience collective a permis au sein du monde culturel l’émergence de processus visant à améliorer la protection et la sauvegarde des œuvres. 

Prévenir et agir…

La protection et la sauvegarde des œuvres est une discipline récente, en plein essor. Elle recherche la performance et l’amélioration continue dans le futur. 

La mise en place d’un PSO (Plan de Sauvegarde des Œuvres) est une étude longue et fastidieuse qui s’opère en collaboration avec le chef d’établissement, le conservateur principal, le service de sécurité incendie (le cas échéant) et les sapeurs-pompiers. Plusieurs étapes permettent ainsi de recenser, de catégoriser, de protéger ou d’évacuer.

Recenser

En premier lieu, cette phase consiste pour le chef d’établissement, aidé de son conservateur, de recenser l’ensemble des œuvres d’art présentes sur le site. Cela comprend tableaux, sculptures, objets d’arts, etc. Les fresques qui peuvent être aux plafonds seront également prises en compte, mais aussi les bas-reliefs sur les façades, sans omettre la bâtisse ou partie du bâtiment s’ils sont classés (patrimoine historique ou de l’UNESCO). Le recensement des réserves revêt une importance toute aussi capitale car  souvent nombreuses, elles peuvent s’avérer plus importantes que l’ensemble des œuvres exposées.

Catégoriser

Ensuite, il s’agit de déterminer un ordre de priorité. Cette phase semble être la plus délicate. Au même titre qu’un médecin sur une situation avec de nombreuses victimes qui catégorise les urgences absolues et les urgences relatives, le conservateur doit choisir quelles œuvres seront sauvées en priorité ! Les critères prépondérants seront leur rareté, leur artiste, la qualité artistique ou encore le sujet qu’elles évoquent. Bien souvent l’œuvre parle d’elle-même.

Cette priorisation peut s’avérer être un vrai dilemme. En fonction de chacune d’entre-elles, il sera fait le choix de son évacuation ou de sa protection. Certaines œuvres, de par leur taille, leur poids ou leur fragilité sont tout simplement « indéplaçables » dans le cadre d’une opération urgente.

Protéger et/ou évacuer

Lorsque ces deux étapes sont terminées, des plans sont réalisés afin de reporter l’emplacement exact des œuvres à évacuer et/ou à protéger. Ces derniers seront mis à disposition des services de secours en cas d’intervention.

Vient ensuite l’élaboration d’un dossier synthétique, également destiné aux services de secours, comprenant une fiche par œuvre avec, a minima, un descriptif sommaire, une photo et sa localisation.

Dans le cadre des évacuations, il faudra déterminer un premier acheminement vers un lieu de stockage d’urgence dans les dépendances immédiates de l’établissement et en prévoir la surveillance par les agents du musée ou les forces de l’ordre. Il s’agira alors d’une « petite noria ».

Si les conditions le nécessitent, une « grande noria » sera mise en place (ce fut le cas pour l’incendie de NDDP). Il faudra alors aménager un système de pointage et de recensement des œuvres à leur sortie du site, à leur embarquement dans les véhicules de transport et à leur réception dans un second lieu de stockage (départ – transit – arrivée).

Ce nouveau lieu de repli, sécurisé, où seront entreposées les œuvres évacuées devra répondre à des critères impératifs de conservation et se situer dans une zone non soumise aux risques naturels comme les inondations. 

Une fois seulement toutes ces étapes préparées, il s’agira alors de quantifier l’ensemble du matériel adapté et nécessaire à la protection, l’évacuation (petite noria) et au déplacement (grande noria). 

Ma couverture et protection des oeuvres Protech-Sentinel présenté par Jacques Rebiere qui est directeur, à LC2R / Laboratoire de Conservation, Restauration et Recherches , en mission d’appui du CNDRS, aux Comores .#protechsentinel#PSO#PSBC

Poursuite de la mission d’appui du CNDRS en coopération avec le Laboratoire de Conservation Restauration et Recherches de Draguignan. Plan de Sauvegarde des biens culturels et conservation des archives

POURQUOI SE FORMER À LA SÉCURITÉ INCENDIE EN ENTREPRISE ?

POURQUOI SE FORMER À LA SÉCURITÉ INCENDIE EN ENTREPRISE ?

Malgré toutes les innovations présentes en entreprises, les précautions, le risque zéro pour un incendie n’existe malheureusement pas, d’où l’importance pour une entreprise de former ses salariés à ce risque. Les techniques de désenfumage installées dans l’entreprise, alliés au registre incendie obligatoire, aux consignes de sécurité, aux matériels de premiers secours ne sont pas suffisants pour lutter contre le feu.

LE RECOURS AUX FORMATIONS INCENDIE – FORMATIONS SÉCURITÉ

Prev Sécurité 62 propose des formations relatives à la prévention et lutte contre l’incendie en entreprises. Ainsi, le personnel est parfaitement formé pour lutter contre la panique et acquérir ainsi les bons réflexes en cas de sinistres. En tant que stagiaire sur cette formation, vous bénéficiez d’un programme complet incluant notamment :Un rappel de la législation (Code du travail)Le règlement de sécurité de l’entrepriseLa prévention Rôle du serre-file et guide-file (désignés au sein de l’entreprise)Consignes de sécurité à respecter Point de rassemblement Accueil des secours

Cette formation sera accompagnée d’exercices pratiques, incluant alors un exercice d’évacuation, la manipulation des extincteurs, le lieu de rassemblement.

LES AVANTAGES D’UNE FORMATION EN SÉCURITÉ INCENDIE

Lors d’un départ d’incendie ou bien même lorsque le feu a commencé à ravager une partie du bâtiment, il est naturel de céder à la panique surtout si les salariés ne connaissent pas les bons gestes et les bonnes procédures à adopter. Ainsi si des blessés sont à déplorer, n’importe quel personnel de l’entreprise se doit de connaître les gestes de premiers secours afin de venir en aide au blessé avant l’arrivée des pompiers et de l’ambulance. Chaque salarié pourra avoir un rôle prédéfini qu’il devra garder en tête si cela devait se produire. Ainsi un serre-file devra fermer la marche derrière ses collègues pendant l’évacuation tandis qu’un guide-file indiquera la sortie de secours et le point de rassemblement. Pendant le stage, les salariés sont amenés à manipuler des extincteurs, connaître leurs lieux exacts, repérer le balisage, les modalités de déclenchement de l’alarme, pour ne pas perdre de temps le jour où un tel accident se déclarerait. Ce stage sert à appréhender la situation, comprendre la nécessité d’être formé et surtout l’importance de garder en mémoire ces connaissances. Les risques liés à un événement si dramatique sont importants, ainsi cela peut amener à la destruction de stocks, pertes de données, pertes de commandes des clients… Il est donc nécessaire de prévenir cela en formant le personnel. A la fin du stage, une attestation sera remise à chaque stagiaire ainsi qu’éventuellement un support écrit retraçant les principales connaissances à avoir. Des exercices d’évacuation sont à organiser régulièrement et un stage doit être organisé à chaque nouvel arrivant dans l’entreprise.

#formationincendie#formationextincteurs#incendie#preventionincendie

Peut être une image de une personne ou plus, personnes debout, feu et plein air
formation incendie
Peut être une image de une personne ou plus, personnes assises, feu et plein air
formation incendie

Saint-Omer : spectaculaire incendie a saint omer

Ancien hôtel de Dion EN FEU

Ancien hôtel de Dion, actuellement École européenne supérieure en Travail socialAncien hôtel particulier construit vers 1744-1758. Cet immeuble est aussi connu sous l’appellation d’hôtel de Dion, du nom de la famille qui l’occupa au début du 19e siècle. En septembre 1853, Napoléon III et l’ impératrice Eugénie y furent reçus. Cet hôtel fut acquis la même année par Romain Taffin de Givenchy et sa femme qui en firent don aux Petites soeurs des pauvres pour y établir un hospice ; la chapelle a été consacrée en 1879 (inscription sous la tribune). Il fut récemment le siège d’une école de soins infirmiers, avant d’accueillir une école d’ éducateurs.

https://www.facebook.com/100000972404445/videos/5460080844034275/?__cft__[0]=AZWpPNUULY-zczxDTOUTHXqCjOMfkGWAeRuxfGn5a1oztaB2Y0RUFVyQmGIJUDFh8p5sI00saejXMNbHOzyoXbhWLXzdYtj_NZobEF_tR_vQnSD_dIDGiSNkXCaAV-DNNss&__tn__=R]-R

Saint-Omer - Un terrible incendie frappe le centre-ville - Delta FM

Un terrible incendie frappe en ce moment le centre-ville de Saint-Omer. Des flammes visibles à des kilomètres. C’est rue Carnot, l’école Européenne supérieure en travail social, anciennement école des éducateurs. La fumée est ressentie jusque Lille, Lens. Les images sont terribles, elles rappellent celles de Notre-Dame, à Paris, en 2019. 

Selon la Voix du Nord, la charpente est déjà détruite. Les pompiers de toute la Région sont évidemment sur place pour déjà limiter le feu, le stopper, les dégâts seront considérables. Seule bonne nouvelle, il semble qu’il n’y avait personne sur place, il n’y aurait donc pas de blessé. 

La rue Carnot est fermée à toute circulation, les pompiers vont sans doute lutter toute la nuit contre les flammes. Pas d’éléments pour l’instant sur les circonstances, le début de cet enfer. (article delta FM)

Peut être une image de crépuscule et nuage

https://actu.orange.fr/societe/videos/incendie-dans-le-centre-ville-de-saint-omer-CNT000001AmkbN.html

https://fb.watch/52_ZxzgmO_/

Peut être une image de ciel et monument

NRJ Nord Littoral
Peut être une image de plein air
NRJ Nord Littoral
Peut être une image de une personne ou plus et plein air
A ST OMER un violent incendie en cours près de la rue Carnot sur le site de l’ancienne école d’infirmières
Peut être une image de une personne ou plus, personnes debout, feu et plein air
A ST OMER un violent incendie en cours près de la rue Carnot sur le site de l’ancienne école d’infirmières
Peut être une image de une personne ou plus et plein air
A ST OMER un violent incendie en cours près de la rue Carnot sur le site de l’ancienne école d’infirmières
Peut être une image de plein air
A ST OMER un violent incendie en cours près de la rue Carnot sur le site de l’ancienne école d’infirmières
Peut être une image de plein air
A ST OMER un violent incendie en cours près de la rue Carnot sur le site de l’ancienne école d’infirmières
Peut être une image de ciel, crépuscule et arbre
A ST OMER un violent incendie en cours près de la rue Carnot sur le site de l’ancienne école d’infirmières
Spectaculaire Incendie ce vendredi soir rue Carnot à Saint-Omer.
Spectaculaire Incendie ce vendredi soir rue Carnot à Saint-Omer.
Spectaculaire Incendie ce vendredi soir rue Carnot à Saint-Omer.
Spectaculaire Incendie ce vendredi soir rue Carnot à Saint-Omer.
Spectaculaire Incendie ce vendredi soir rue Carnot à Saint-Omer.

LA COUVERTURE EXTINCTION FEU DE VOITURE ARRIVE EN ISRAEL !!

LA COUVERTURE EXTINCTION FEU DE VOITURE ARRIVE EN ISRAEL !!

https://fb.watch/4CvoUsn5Wu/

#prevsecurite62 #protechsentinel

https://fb.watch/4CvoUsn5Wu/

couverture utilisé par les pompiers de Israel

העתיד כבר כאן!אי אפשר להאמין אבל זה ממש קורה! לא זה לא עוד סרט עתידני. זו המציאות שלנו!מתוך ציפייה כי בשנים הקרובות יעלה משמעותית אחוז הרכבים החשמליים וההיברידים, ובניסיון להתקדם לשיטות כיבוי יעילות ומהירות יותר, יזמה מח’ מו »פ פיילוט בשימוש ביריעת כיבוי לרכב בוער.בבדיקת התכנות שבוצעה בשנה החולפת הדגימה היריעה יכולת השגת שליטה בתוך שניות ובידוד מוקד האש, דבר שיסייע רבות למערך הכבאות.יריעות כיבוי דומות כבר בשימוש נרחב באירופה ובארה »ב שם אחוז הרכבים החשמליים וההיברידים גדול יותר ועולה בכל שנה. בחודשים הקרובים יחל פיילוט בשימוש ביריעה באירועים מבצעיים במספר תחנות בארץ.היכונו להתרגש איתנו!

Couverture anti feu pour feu de
voiture

Couverture ignifuge très efficace.
Adaptée sur tous types de véhicules.
Couverture ignifuge ultra résistante aux températures extrêmes.
Couverture anti-feu de grand format permettant d’éteindre efficacement un feu de voiture naissant.
Prive le feu d’oxygène.
Facile et rapide à mettre en place pour limiter et stopper la propagation du feu aux autres voitures.
Couverture anti feu voiture idéale à placer à proximité des zones à risques avec une forte concentration de
véhicules : parkings, péages autoroutiers, stations essence, etc.
Informations complémentaires
Manipulation et mise en place faciles par 2 personnes.
Prise en main facile de la couverture, même avec des gants.
Aucune maintenance, ni entretien nécessaire.
Permet de donner du temps aux pompiers pour arriver sur les lieux.
Permet d’isoler rapidement le véhicule en feu.
Protège les installations et véhicules environnants.
Réduit fortement les émanations de fumées pour éviter un sur-accident.
Adaptée pour d’autres applications :

  • Extinction de feu de moto
  • Extinction de feu de container à ordures métalliques
  • Extinction de feu de machine industrielle, etc…

La NORME NF EN 1869 sur les couvertures anti-feu officiellement révisée

Entrée en vigueur en avril 1997, la norme NF EN 1869 sur les couvertures anti-feu a fait l’objet d’une révision ces derniers jours. Comme toutes les révisions, le but de celle-ci – officialisée courant août – sera de garantir une meilleure qualité des produits qui investiront le marché dans les semaines et mois à venir.

La norme NF EN 1869 sur les couvertures anti-feu était entrée en vigueur durant le mois d’avril 1997… Soit un bond de vingt-deux ans dans le temps. Elle connaît une nouvelle avancée en cette année 2019.

La Commission de normalisation, composée d’une quinzaine d’experts, a en effet décidé de fixer les exigences à la hausse concernant à la qualité de ces couvertures. Une décision prise au regard des nombreux produits défaillants qui inondent le marché des couvertures anti-feu depuis plusieurs années.

Un cadre « plus strict » pour les couvertures anti-feu

« Cette nouvelle version EN 1869 : 2019 contient des exigences complémentaires et un cadre plus strict en termes de constitution, de performances générales et de performances sur feu », confie Isabelle Deguerry, responsable expérimentation extinction manuelle, émulseurs IEAMF à CNPP et animatrice du groupe de travail européen ayant permis cette révision.

Il est notamment question de « l’ajout d’un nouvel essai feu de classe B. Ainsi que de nouvelles exigences en termes de marquage pour aider les utilisateurs finaux » ajoute notre interlocutrice. Cette nouvelle norme était d’ailleurs « très attendue » aux dires de l’intéressée.

La version EN 1869 : 2019 « spécifie les exigences relatives aux couvertures anti-feu à usage unique, destinées à être utilisées pour maîtriser des petits feux. Les couvertures anti-feu dont les dimensions sont suffisamment grandes sont considérées pertinentes pour être utilisées sur des personnes dont les vêtements sont enflammés », résume en somme le récent rapport de la Commission.

À noter que la précédente norme NF EN 1869, datée d’avril 1997, sera définitivement annulée à compter du 21 septembre prochain. Un détail dévoilé sur le site internet de l’Afnor (Association française de normalisation)

Plan particulier de mise en sûreté face aux risques majeurs

Le dispositif ALERTE ATTENTAT PPMS :

A la suite des attentats de 2015 et 2016, la circulaire 2015-205 du 25 novembre 2015 a défini le dispositif à mettre en œuvre au sein des académies et notamment les mesures de sécurité à déployer dans les écoles et établissements scolaires.

Dans le cadre du PPMS (Plan Particulier de Mise en Sureté), les dirigeants d’établissement scolaire sont tenus de mettre en place un moyen d’alerte spécifique. L’alerte doit permettre de prévenir, au plus vite, l’ensemble de l’établissement d’une éventuelle attaque. Cette alerte doit être sonore, distincte de l’alarme incendie.

L’entreprise PREV SECURITE 62, forte de son expérience de propose aux écoles et établissements scolaires une solution simple pour vous mettre rapidement en conformité.
Déclenchement d’une alerte :
Déclencheurs Manuels DM fixés au mur (Couloirs ou classes)
Télécommandes discrètes portées par le personnel

Types d’alertes à prévoir :
Incivilités – Attentat – Intrusion – Evacuation – Confinement

Diffusion de l’alerte :
Sirènes mono-ton pour attentat
Sirènes Multi-tons pour attentat, séisme, inondation, chimique…
Flash lumineux

Une solution sur-mesure pour vos établissements :

• Conforme aux directives PPMS
• Nombreuses solutions de déclenchement
• Solution sans fil et auto-alimenté
• Sirènes mono et multi-sons

QU’EST-CE QUE LE PPMS ?

Le PPMS, ou « Plan Particulier de Mise en Sûreté » est un dispositif règlementaire dont l’objectif est de mettre en place une organisation interne à l’établissement afin d’assurer la mise en sécurité de toutes les personnes présentes dans l’établissement en cas d’accident majeur externe à l’établissement.
La circulaire n° 2002-119 du 29 mai 2002 publié au BO EN Hors-Série n° 3 règlemente la mise en place du PPMS dans les établissements scolaires.

Un événement majeur est un événement d’origine naturelle, technologique ou humaine, qui cause de très graves dommages à un grand nombre de personnes, aux biens et à l’environnement. Ce peut être une tempête, une inondation, un nuage toxique, un séisme, un accident nucléaire ou une intrusion dans l’établissement …
L’objectif principal du PPMS est de mettre en place une organisation interne à l’établissement permettant d’assurer la sécurité des élèves et des personnels, jusqu’à la fin de l’alerte ou l’arrivée des secours

Ce plan définit notamment des lieux de confinement répartis dans le lycée, les procédures conservatoires devant être mises en place, et les conseils de gestion de la crise, dans l’attente de l’intervention des secours.

Le PPMS doit ainsi permettre de répondre aux 6 questions suivantes :

  • Quand déclencher l’alerte ?
  • Comment déclencher l’alerte ?
  • Où et comment mettre les élèves en sûreté ?
  • Comment gérer la communication avec l’extérieur ?
  • Quelles consignes appliquer dans l’immédiat ?
  • Quels documents et ressources sont indispensables ?

Que disent les textes?

https://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=95837

Présentation de la couverture extinction PROTECH_SENTINEL à Angoulême SDIS 16

Présentation de la couverture extinction PROTECH_SENTINEL à Angoulême SDIS 16
Présentation de la couverture extinction PROTECH_SENTINEL à Angoulême
SDIS 16
#protechsentinel propose aussi des solutions techniques et anti feu 🔥pour la protection des œuvres d’art.
www.protech-sentinel.com
#oeuvresdart #incendie #feu #plandesauvegarde #pso #musées #prévention #patrimoine
Présentation de la couverture extinction PROTECH_SENTINEL à Angoulême
SDIS 16
#protechsentinel propose aussi des solutions techniques et anti feu 🔥pour la protection des œuvres d’art.
www.protech-sentinel.com
#oeuvresdart #incendie #feu #plandesauvegarde #pso #musées #prévention #patrimoine
Présentation de la couverture extinction PROTECH_SENTINEL à Angoulême
SDIS 16
#protechsentinel propose aussi des solutions techniques et anti feu 🔥pour la protection des œuvres d’art.
www.protech-sentinel.com
#oeuvresdart #incendie #feu #plandesauvegarde #pso #musées #prévention #patrimoine
Présentation de la couverture extinction PROTECH_SENTINEL à Angoulême
SDIS 16
#protechsentinel propose aussi des solutions techniques et anti feu 🔥pour la protection des œuvres d’art.
www.protech-sentinel.com
#oeuvresdart #incendie #feu #plandesauvegarde #pso #musées #prévention #patrimoine
Présentation de la couverture extinction PROTECH_SENTINEL à Angoulême
SDIS 16
#protechsentinel propose aussi des solutions techniques et anti feu 🔥pour la protection des œuvres d’art.
www.protech-sentinel.com
#oeuvresdart #incendie #feu #plandesauvegarde #pso #musées #prévention #patrimoine
Présentation de la couverture extinction PROTECH_SENTINEL à Angoulême
SDIS 16
#protechsentinel propose aussi des solutions techniques et anti feu 🔥pour la protection des œuvres d’art.
www.protech-sentinel.com
#oeuvresdart #incendie #feu #plandesauvegarde #pso #musées #prévention #patrimoine



https://www.facebook.com/522053744806294/videos/2499331610145478/?t=1https://www.facebook.com/522053744806294/videos/2499331610145478/?t=1

La couverture anti feu pour voiture, est-ce utile ?

Utile, pourquoi ?
Si un incendie survient dans votre véhicule suite à un accident par exemple, la couverture anti feu peut vous permettre :

d’éviter un embrasement du véhicule,
d’empêcher la propagation du feu à d’autres véhicules ou aux infrastructures environnantes,
d’arrêter efficacement l’émanation des fumées toxiques et opaques,
de limiter les dégâts occasionnés par le sinistre,
de faciliter le contrôle du sinistre par les pompiers.
Si les vêtements d’un des passagers présents dans le véhicule s’enflamment, la couverture anti feu devra servir à envelopper cette personne pour éviter qu’elle ne soit brûlée.



Comment s’en servir ?
Quel que soit le modèle, une couverture anti feu est très facile à utiliser. Elle se présente dans un boitier rigide ou souple et elle est composée d’une matière textile ignifugée ou d’une matière peu ou pas combustible.

Dans tous les cas, il suffit de tirer sur les deux rubans qui dépassent pour sortir la couverture de son boîtier, de la prendre par ses extrémités en enroulant ses mains à l’intérieur pour les protéger des flammes et de recouvrir la voiture ou le passagers touchés par le feu. Laissez là en place pendant une durée minimum de 20 minutes pour assurer l’étouffement complet du feu. L’idéal consiste à ce que ce soient les pompiers préalablement avertis qui se chargent de la retirer une fois sur place.

blob:https://www.facebook.com/bf6de1db-6ce0-4b0e-a8b3-f7249556b093